Ce contenu est également disponible en: Anglais Italien Espagnol

Le Huffington Post a récemment interviewé le Dr Jamshid Damooei, professeur et président du Département d’économie, finances et comptabilité à l’université luthérienne de Californie. Il y dirige également le Centre des valeurs et du leadership. Il y a quelques années, il a dirigé une étude sur le Programme d’éducation pour la paix (PEP). Celle-ci a montré qu’à l’issue du programme, les participants étaient bien plus nombreux à penser qu’il est possible de ressentir la paix.

Dans cet entretien, M. Damooei évoque l’extraordinaire potentiel de l’éducation pour la paix :

Quel est l’impact du Programme d’éducation pour la paix dans la société ?

 

Ce programme est une excellente façon d’apprendre à coexister avec les autres. Je crois qu’il est naturel pour un être humain d’adopter une attitude paisible. Rechercher des solutions pacifiques à nos problèmes, c’est s’efforcer d’atteindre l’équilibre dans nos vies. Pour beaucoup d’entre nous, trouver la paix nécessite une introspection, qui nous aide dans notre vie personnelle, familiale et sociale. Il m’est difficile d’imaginer que quelqu’un sans harmonie intérieure puisse être un instrument de paix pour la société.

 

Cependant, il est essentiel d’avoir une approche pacifique pour faire émerger certains grands principes humains. Il existe un lien direct entre justice sociale et paix. Choisir une solution diplomatique aux conflits que l’on rencontre dans la vie n’est pas une idée absurde, c’est ce qui se passe lorsqu’on apprend à utiliser des méthodes pacifiques pour interagir avec les autres. Cela nous aide à développer de bonnes relations tout en acquérant des compétences sociales. Cela nous permet aussi de faire des choix dans notre vie, de découvrir notre force intérieure, de renouer avec l’espoir et se sentir comblé quelles que soient les circonstances.

 

Actuellement, nous mettons avant tout l’accent sur l’éducation à la paix pour régler les graves problèmes auxquels nous sommes confrontés, tant du point de vue politique que dans notre vie quotidienne. Les changements obtenus par la non-violence ont toujours été la seule façon de parvenir à une paix durable. Notre incapacité évidente à vivre en paix et en harmonie avec notre environnement naturel et social a perturbé la vie sur la Terre. Et notre comportement politique belliqueux nous entraîne de plus en plus vers un désastre nucléaire. Nous avons plus que jamais besoin d’apprendre et d’enseigner aux autres que la lutte pour le changement ne peut se faire que par la résistance pacifique et non-violente.

 

Il existe plusieurs programmes d’éducation pour la paix qui s’adressent aux jeunes gens et aux adultes en prison, ainsi qu’à ceux qui travaillent à la résolution des conflits politiques sans fin et facteurs de division. Depuis peu, de nombreuses écoles et établissements supérieurs s’intéressent à la résistance pacifique. Mais pourquoi se tourner vers l’enseignement de la paix seulement lorsqu’on est confronté à des situations désespérées ou de graves conflits ? Cet enseignement devrait faire partie du cursus scolaire, du jardin d’enfants à l’université.

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail