Ce contenu est également disponible en: Anglais Italien Espagnol

Marcia Loft dirige une association d’étudiantes à l’Université de l’État de Washington, à Seattle (États-Unis). Elle est massothérapeute à temps partiel au Tennis Club et aura bientôt son diplôme de professeur de yoga. Cette maman de quatre beaux enfants est également bénévole de la Fondation Prem Rawat (TPRF) en tant que responsable et rédactrice de l’équipe “Donner en l’honneur ou en souvenir de quelqu’un”.

J’ai grandi sous le grand ciel bleu du Montana qui a un dicton : “Si vous voulez qu’un travail soit bien fait, faites-le vous-même”. Eh oui, c’est une femme du Montana qui vous parle – indépendante, autonome et têtue ! Ce credo fonctionne particulièrement bien quand vous êtes au milieu de la cambrousse où il n’y a vraiment pas grand monde pour vous aider. On est bien loin du travail d’équipe que j’ai appris avec les bénévoles de collecte de fonds pour TPRF !

Nous rédigeons des lettres de remerciement aux donateurs – la plupart du temps pour des dons en l’honneur de quelqu’un ou en souvenir d’un être cher. C’est un geste d’une telle tendresse et si sincère ! Récemment, nous avons reçu un don à l’occasion d’un 90e anniversaire et un autre d’une grand-mère dont la petite-fille de 10 ans désirait faire un don aux enfants souffrant de malnutrition en Inde. Elles ont fait des recherches, exploré plusieurs options, avant d’arriver sur le site de TPRF qu’elles ont retenu pour faire ce don.

Ce geste m’a beaucoup touchée, pour plusieurs raisons. D’abord, l’exemple que cette grand-mère donne à sa petite-fille en menant avec elle toute une série de recherches afin de répondre à un besoin de ce monde. Ensuite, le fait que dans leur liste, TPRF se retrouve en tête des organisations à but non lucratif ; ce qui montre que l’intégrité de notre travail a une bonne présence en ligne. Enfin, la compassion d’une petite fille de 10 ans qui veut aider d’autres enfants à recevoir la nourriture et l’éducation dont ils ont besoin, tout en soutenant la communauté dans son ensemble. J’adhère vraiment à cette démarche. C’est avec une grande joie que nous avons joint à notre lettre de remerciement des photos du programme Food for People* en Inde, où leur don a été envoyé. Je suis vraiment reconnaissante de participer à ce type d’actions qui rendent ces mises en relation possibles.

Quand mes enfants étaient petits, je m’étais fixé comme objectif de faire une chose par jour pour soutenir ce travail depuis mon petit coin du monde. Cette attitude m’a permis de développer des compétences que je n’aurais pas eu l’occasion de parfaire autrement. Je me suis tenue au courant des nouvelles technologies (en commençant par l’Apple II+ ☺️), ce qui m’a amenée à tisser des liens avec de nombreuses personnes dans le monde entier et me sentir rattachée à une communauté mondiale. Une formation à la diversité, l’appréciation et le respect de tous sont les cadeaux que l’on reçoit lorsqu’on fait du bénévolat pour TPRF.

Je suis toujours aussi indépendante et autonome, et oui, un tantinet têtue aussi, mais ma devise a un peu changé : « Si vous voulez aimer ce que vous faites, avoir une profonde fierté dans votre travail, de l’inspiration et sentir que vous êtes en pleine évolution, essayez le travail en équipe ! »

C’est très valorisant d’être bénévole dans une organisation aussi incroyable. Je me sens reliée à quelque chose de plus grand que moi qui vis dans le confort de ma propre maison, comme une petite étincelle dans cet immense ciel nocturne.

En savoir plus sur le bénévolat pour TPRF ici.

 
* Des repas pour tous.

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail