Ce contenu est également disponible en: Anglais Espagnol

Originaire de Montréal au Québec, Stephen de Lorimier est architecte et coureur de fond. Dans cet article, il raconte comment il récolte des fonds pour la Fondation Prem Rawat (TPRF) en courant des marathons.

À 62 ans, j’ai la chance d’avoir un travail que j’aime et qui me fait bien vivre, et d’être en bonne santé. J’aime le sport et j’ai pratiqué la natation pendant des années avant de me mettre à la course il y a six ans. L’hiver dernier, je me suis dit que les marathons pourraient servir à collecter des fonds pour TPRF. Et désormais, je cours non seulement pour le plaisir, mais aussi pour la joie de soutenir une bonne cause.

J’aime expliquer aux gens que je fais ces marathons pour venir en aide à d’autres personnes. C’est ma façon d’exprimer ma gratitude pour tout ce que Prem Rawat m’a appris et pour soutenir les actions de sa Fondation dont le but est d’aider les gens à vivre dans la dignité, la paix et la prospérité.

Courir est addictif. J’ai lu des livres qui expliquent que le corps humain est conçu pour ça. Depuis toujours, nos ancêtres ont dû courir pour survivre et échapper aux prédateurs. Certains muscles ont évolué pour répondre à ce besoin. Notre corps s’est transformé pour nous permettre de prendre des inspirations profondes et de rester concentré. Quand je cours, je profite du paysage, du soleil, du vent et pour moi, c’est proche d’une méditation.

Je suis plus déterminé que jamais à participer à encore plus de courses afin de récolter de l’argent pour TPRF. J’en ai fait plusieurs cette année, et je suis content à l’idée qu’il y en aura encore beaucoup. C’est une opération permanente de collecte de fonds !

Début mai, j’ai couru l’Argenteuil avec un ami, un super marathon de 100 kilomètres. La plupart des participants sont par équipe de deux à cinq personnes, et chacun ne court qu’une partie de la distance totale.

Fin mai, j’ai parcouru les 42,2 km du marathon SSQ de Longueuil en 4 h 40 min et 12 sec. En juin, j’ai fait mieux dans le Marathon des pompiers de Laval : 4 h 27 min et 4 sec.

Le 23 septembre, je compte faire le Marathon Oasis de Montréal, la course la plus importante au Québec. Et le 21 octobre, je participerai à celui du P’tit train du Nord. Je compte aussi m’inscrire à plusieurs autres courses avant la fin de l’année.

C’est un défi que je me fixe de faire savoir qu’on peut donner de l’argent à TPRF pour soutenir son action. J’ai annoncé mon projet sur Facebook et communiqué l’info à mes amis par sms et par email. Un grand merci à tous ceux qui souhaitent faire un don !

Voici le lien pour les gens qui souhaitent apporter leur soutien sur ma page de récolte de fonds pour TPRF.

Vous avez une idée sympa et créative pour récolter des fonds en faveur de TPRF ? Visitez cette page pour voir comment transformer votre idée en réalité.

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail