Bangalore, la Silicon Valley indienne, est une métropole florissante, réputée pour son activité dans les nouvelles technologies. Elle est aussi le berceau de plusieurs établissements médicaux de pointe, dont l’institut universitaire et le centre de recherche de sciences médicales Vydehi, qui a depuis peu intégré le Programme d’éducation pour la paix (PEP) à la formation de ses étudiants. Cet atelier de dix semaines à raison de deux heures par semaine aborde dix thèmes différents, tels que la force intérieure, la liberté de choix ou la plénitude, à la lumière d’extraits de conférences internationales de Prem Rawat enregistrées sur vidéo.

La directrice de Vydehi, le Pr. L.E. Madhumathi, a commencé par regarder les dix DVD : « Beaucoup de gens parlent de paix depuis des années, a-t-elle conclu, mais le PEP ne repose pas sur des mots, une théorie, ni un mode d’emploi, c’est un moyen pratique de trouver la paix intérieure. Ce programme va être très précieux pour nos professeurs et nos étudiants. »

L’institut Vydehi, bâti dans une oasis de verdure de 26 ha, est à la pointe des techniques de guérison. Sa faculté de médecine intégrative prône « l’amour et la compassion envers les défavorisés et les malades », et ses infirmiers de très haut niveau traitent des patients dans le monde entier. En proposant un PEP aux étudiants et à l’équipe soignante, IMG-20141119-WA0037l’institut donne une nouvelle preuve de son approche novatrice en matière de bien-être. Déjà 120 personnes ont suivi l’intégralité du programme.

Dès la première séance, l’enthousiasme était palpable. Certains participants ont même aidé à animer les ateliers suivants. Au bout de quatre semaines, tout le monde était impliqué. Professeurs et étudiants ont suivi les cours avec assiduité, malgré leurs emplois du temps chargés.

Chaque atelier accorde un temps à la réflexion. « Je me réveille d’un sommeil profond, a confié un participant. Ma recherche de paix et de joie a pris fin avec le Programme d’éducation pour la paix. C’est la première fois que je suis conscient que la joie véritable est en moi. » DSC_0730

« Le PEP explique ce qu’est vraiment la paix – pas ce qu’on peut penser de la paix, ajoute un autre. Du coup, je m’interroge : Qui suis-je ? J’aimerais que ce programme s’étende aux quatre coins du monde pour que nous puissions tous comprendre ce qui est évident. »

Au dernier atelier, de nombreux participants ont dit souhaiter en savoir plus. Les étudiants considèrent le PEP comme un programme novateur avec comme principal enseignement, « la conscience de soi – un aspect fondamental de notre vie ». Ils ont l’intention de rester en contact, ce qui est très prometteur pour l’équipe du PEP à Bangalore. Enthousiasmée par ces commentaires positifs, elle projette de mettre en place d’autres ateliers du PEP.

« Cette formation m’aide à ressentir constamment la paix intérieure, a confié une élève infirmière. Elle développe la confiance en soi et une vision positive de l’existence. J’aimerais remercier M. Prem Rawat d’accomplir cette grande chose – permettre aux gens de découvrir un vrai sentiment de paix. »

Share this story

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail