google-site-verification: google7c2457f296b9cf8f.html

L’enthousiasme pour le Programme d’éducation pour la paix (PEP) ne faiblit pas à Las Palmas, la capitale de l’île espagnole Grande Canarie. Proposé par la Fondation Prem Rawat (TPRF), ce programme aide les participants à découvrir des outils que chacun porte en soi comme la force intérieure, la liberté de choix et l’espoir.

Le PEP a d’abord été mis en place dans la prison de Grande Canarie et dans plusieurs maisons pour personnes âgées. Constatant son succès, les responsables municipaux l’ont récemment proposé aux étudiants et professeurs de la ville engagés dans le programme Healthy Habits and Responsible Consumption*, qui encourage les jeunes à réfléchir, gérer les conflits de façon constructive et améliorer l’estime de soi. Dispensé aux élèves de 17 écoles de l’île, le programme municipal est présidé par Rosalía Fernández, juge à la Cour régionale de Las Palmas et membre de l’Association européenne des juges de médiation (GEMME).

Las PalmasImpressionnée par le PEP, elle a souhaité le présenter lors de la conférence internationale du GEMME sur la médiation qui s’est tenue le 14 mai à la salle des expositions ExpoMeloneras, dont le slogan était “Le chemin vers la paix”. Rosalía Fernández a fait une présentation du PEP et montré une vidéo de TPRF, “La paix à l’intérieur” (1),  dans laquelle son fondateur, Prem Rawat, parle de la paix individuelle.

GEMME se consacre à la promotion d’une justice de médiation et de méthodes alternatives pour résoudre les conflits. Plusieurs participants ont manifesté leur enthousiasme après la présentation du PEP et de la vidéo. Pino Palomino, co-organisateur de la manifestation, a dit vouloir projeter “La paix intérieure” lors d’une prochaine conférence du GEMME. Cette vidéo montre comment les détenus de la prison d’État Dominguez au Texas (États-Unis) ont découvert la paix et leur force intérieure grâce au PEP. Un autre membre du GEMME souhaite présenter le Programme d’éducation pour la paix en Amérique du Sud.

Las PalmasÉtaient également présents à cette conférence : le vice-recteur de l’université, Rafael Molina, et Lourdes Arastey Sahún, magistrate à la Cour suprême d’Espagne.

Quelques jours plus tard, la juge Fernández a invité Saray Bolaños, coordinatrice du PEP à Las Palmas, et Victor Carvajal, médiateur du GEMME, à participer à l’émission Threads and Popcorn* de Radio Canaries. Pendant vingt minutes ils ont parlé de leur travail et de l’importance de la paix.

« Ce chemin vers la paix et le dialogue nous indique une autre manière de résoudre les conflits », a déclaré M. Carvajal.

À la question : « Comment les prisonniers accueillent-ils le Programme d’éducation pour la paix ? », Mme Bolaños a répondu :

Las Palmas« Vraiment très bien. Ils nous attendent tous les mercredis. C’est très agréable de les entendre nous décrire l’étonnement de leurs familles lors des visites : “Mais qu’est-ce qui t’arrive ? Tu as changé, tu vas mieux.” Ils sont en effet plus attentifs et détendus. Leurs proches voient ce qu’ils retirent de cette formation. Cela va les aider pendant leur séjour en prison et quand ils vont en sortir. Peu importent les raisons qui les ont conduits ici, ils ont la capacité de ressentir la paix. »

* Vie saine et consommation responsable.
** Ficelles et pop-corn.
(1) Vidéo avec sous-titrages en français au bas de la vidéo.

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail