Ce contenu est également disponible en: Anglais Espagnol

Pour contribuer à la Journée internationale de la paix du 21 septembre, les Bloods of Ibarra, en Équateur, ont réalisé un clip vidéo qui montre comment ils sont devenus une force positive dans leur communauté grâce à l’éducation à la paix.

Bien que le groupe s’appelle toujours Bloods (frères de sang), ses membres ne sont plus impliqués dans des activités criminelles, comme beaucoup de jeunes d’autres villes qui revendiquent leur appartenance à ces gangs mondialement connus. Il y a cinq ans, ils ont suivi les ateliers d’éducation pour la paix de TPRF, après quoi ils se sont engagés sur une nouvelle voie en renonçant aux armes et à leurs comportements antisociaux, et ont développé des projets artistiques et de développement dans leur communauté.

Les ateliers du programme d’éducation pour la paix (PEP) sont basés sur des extraits de conférences données par Prem Rawat dans le monde. Leur objectif est d’aider les participants à acquérir une force intérieure, un sentiment de dignité, d’espoir et de satisfaction. Les membres des Bloods d’Ibarra témoignent que ces ateliers ont eu un rôle déterminant dans la fin du conflit qui les opposait à un gang rival. Prem Rawat les a rencontrés et les a encouragés à poursuivre dans cette nouvelle voie.

« Je pense que si nous n’avions pas écouté le message de Prem Rawat, le pire serait advenu. Nous aurions continué à nous entretuer et à voler », confie Jefferson, un des membres du groupe. Christian, un autre membre, ajoute : « Je suis certain que je serais en prison, à l’hôpital ou mort, car c’est vers ça que j’allais. »

Aujourd’hui, les Bloods of Ibarra sont devenus des modèles dans leur quartier pauvre d’Alpachaca, et ils sont félicités par le président équatorien et d’autres personnalités. Ils ont organisé le PEP dans les écoles du quartier pour aider d’autres enfants à éviter de commettre les mêmes erreurs qu’eux, et ils ont été régulièrement invités à la radio nationale pour inspirer la jeunesse du pays à suivre leur exemple.

Avec le soutien des autorités locales et de leurs voisins, les Bloods of Ibarra ont récemment inauguré le CultivArte Center, un lieu de réunion dans le quartier d’Alpachaca. Ils y proposent des ateliers d’éducation pour la paix, des cours de coiffure et d’autres métiers, et créent également de la musique et des œuvres d’art.

« Maintenant, nous avons la joie d’agir pour le bien. Si vous ressentez la paix en vous, vous pouvez vous sentir en paix avec tout le monde », explique Christina, qui fait aussi partie du gang.

Comme le montre leur clip vidéo, le groupe comprend divers talents : des rappeurs, des danseurs, des producteurs qui vont pouvoir s’épanouir maintenant qu’ils disposent de leur propre espace pour travailler. La devanture du CultivArte Center a servi de décor pour le tournage de la vidéo devant une fresque murale toute neuve où s’inscrit leur message d’espoir “La Paz es Posible” (la Paix est possible). Mettant leur parole en pratique, ils ont invité les Quito Bloods et leurs anciens rivaux, les Latin Kings, à les rejoindre pour créer ensemble cette chanson et cette vidéo d’espoir.

Le message porté par leur musique et leur fresque murale fait écho à celui de Prem Rawat et à la fresque murale récemment réalisée à Londres par l’artiste de street art Ben Eine, pour répondre à l’épidémie de crimes de rue au Royaume-Uni. Les Bloods ont peint leur mur en signe de solidarité avec tous ceux qui, au Royaume-Uni et dans le monde entier, s’engagent à proposer des solutions pacifiques lors de la Journée de la paix et au quotidien.

“La Paix est inévitable”, un documentaire qui raconte la transformation radicale des Bloods, a été projeté pour la première fois lors d’un forum sur la lutte contre la violence des gangs au Royaume-Uni. Les Bloods of Ibarra espèrent ainsi toucher par leur histoire d’autres jeunes comme eux dans le monde, enclins à faire de mauvais choix.

« Le PEP peut aider d’autres gangs, d’autres groupes, d’autres jeunes qui traînent dans les rues de n’importe quelle ville du monde. Car ce message puissant nous ouvre les yeux et change notre vision des choses, explique Cinini, un autre membre des Bloods of Ibarra. Nous avons tous besoin de vivre en paix. Tous les êtres humains ont besoin de paix, une paix qui nous est propre. »

Les vidéos de TPRF conçues pour la Journée de la paix ont déjà été vues plus de 10 millions de fois et nous espérons, avec ce message exemplaire des Bloods, comptabiliser quelques millions de vues supplémentaires.

Vous souhaitez en savoir plus sur les Bloods d’Ibarra et la façon dont l’éducation pour la paix a changé leur vie ?

Inscrivez-vous jusqu’au 21 octobre pour obtenir l’accès en ligne exclusif et gratuit au documentaire impressionnant qui retrace leur histoire : La paix est inévitable.

En cliquant sur “Souscrire”, j’accepte la politique de confidentialité.
Oui
Non


En cliquant sur “Souscrire”, vous recevrez une confirmation par email et serez redirigé vers cette page. Si vous êtes déjà inscrit sur la liste email de TPRF, une nouvelle souscription est inutile ; vous recevrez cette offre spéciale dans votre messagerie le mois prochain. Si vous connaissez une personne intéressée par le documentaire qui n’est pas encore inscrite, envoyez-lui le lien de cette page pour qu’elle puisse souscrire avant le 21 octobre !

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail