Ce contenu est également disponible en: Anglais Espagnol

Le London Evening Standard* fait paraître un article sur la récente fresque murale “La paix est possible” avec pour titre : “Avec sa fresque, l’artiste de rue Ben Eine crée un Mur de la Paix contre les crimes à l’arme blanche à Shoreditch”.

Extrait :

Ben Eine a peint la phrase “La paix est possible” sur les murs d’un club privé, le Shoreditch House, en réponse aux meurtres à l’arme blanche de plus de 30 personnes dans les rues de Londres depuis le début de l’année.

 

Cette fresque murale aux couleurs vives est un projet commun du grand artiste Ben Eine (qui expose actuellement son travail à Moscou) et de l’ambassadeur de la paix, Prem Rawat […]

 

Le Mur de la Paix reprend le message du Programme d’éducation pour la paix conçu par M. Rawat pour aider les populations touchées par la violence criminelle.

 

« Nous devons agir sur les causes de la violence pour arrêter ces tragédies, déclare M. Rawat, 60 ans. Les jeunes sont désœuvrés. Il nous faut les impliquer à nouveau dans la société. Le Programme d’éducation pour la paix a très bien marché pour des prisonniers et des terroristes extrêmement violents dans le monde. S’il a pu les aider eux, je pense que l’éducation pour la paix peut aider la jeunesse de Londres. »

Lire l’article intégral du London Evening Standard ici.

En savoir plus sur le Programme d’éducation pour la paix ici.

––––––––––
* Quotidien anglais qui tire à près de 900 000 exemplaires.

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail