Ce contenu est également disponible en: Anglais Italien Espagnol

Les derniers résultats aux examens scolaires montrent que le taux de réussite augmente chez les élèves qui bénéficient du programme alimentaire Food for People (FFP) de la Fondation Prem Rawat (TPRF).

Après leur dixième année d’école, ils passent le School Leaving Certificate (SLC), et ceux qui le réussissent peuvent poursuivre leurs études. Avant 2009, et la création des cuisines FFP dans cette région montagneuse de Tasarpu, aucun élève de l’école d’Adarsha ne l’avait réussi. Aujourd’hui, en 2015, dans cette région où la vie est si difficile, le pourcentage de réussite est largement supérieur à la moyenne nationale. Nombre d’élèves et de dirigeants locaux attribuent ce changement aux repas fournis par FFP qui permettent aux enfants de se concentrer sur leurs études au lieu de lutter pour leur survie.

Les résultats à cet examen viennent d’être publiés en juillet et montrent que 29 élèves de l’école d’Adarsha sont reçus, soit un taux de réussite de 72 % (qui dépasse la moyenne nationale de 47 %). Huit élèves ont été recalés mais avec des notes suffisantes pour se représenter dans quelques mois.

Un autre chiffre bouscule la moyenne nationale : sur les 29 élèves ayant réussi l’examen, 15 sont des filles. Avant l’ouverture du centre FFP, aucune fille d’Adarsha n’était jamais allée au-delà de la classe de seconde. Elles interrompaient leurs études pour se marier ou aider aux travaux ménagers. Aujourd’hui, beaucoup désirent les continuer pour aider leur communauté.

Sita Tamang Nepal FFP

Sita Tamang

Cette année c’est Sita Tamang qui a eu les meilleures notes à l’examen de fin d’études à Adarsha. FFP l’aide, dit-elle, à accomplir son rêve de travailler dans le domaine de la santé. « Nous avons pu bien étudier, car la Fondation nous a donné à manger. J’ai pu venir en classe tous les jours. Dans ce village, il y a beaucoup de gens très pauvres et les conditions de santé sont mauvaises. Je veux continuer mes études, travailler dans la santé ou devenir infirmière pour aider les gens du village. »

Mithu Tamang, qui était dans la même classe, a le même élan de solidarité. Après sa réussite au SLC, elle veut continuer ses études pour devenir enseignante, puis revenir à Tasarpu « afin d’y mener une campagne d’alphabétisation pour que tout le monde au village puisse s’instruire et évoluer ». Mithu va au centre FFP depuis la cinquième année d’étude et grâce à ça, dit-elle, elle a pu venir régulièrement à l’école.

 

Ci-dessous, Mithu et Reena Tamang.

Reena Tamang, une autre élève qui a réussi son examen SLC, désire travailler dans le social ou être infirmière. « Grâce aux repas préparés pour nous, je n’avais pas à faire à manger à la maison, j’ai donc pu me consacrer entièrement à mes études, dit-elle. Je remercie la Fondation d’aider des écoliers comme moi en leur procurant une bonne nourriture. J’espère que ce soutien se poursuivra à l’avenir. »

Pour continuer à épauler des enfants comme Reena et bien d’autres personnes, TPRF non seulement poursuit son programme, mais l’étend. En collaboration avec la Premsagar Foundation Nepal, son partenaire sur le terrain, elle souhaite doubler le nombre de repas afin qu’environ 1 600 élèves en bénéficient. Pour en savoir plus sur le développement du programme d’aide alimentaire, suivre ce lien.

Les résultats du SLC n’ont été annoncés que récemment, mais l’examen a eu lieu en mars, avant le tremblement de terre de magnitude 7,8 qui a frappé la région en avril. Pour en savoir davantage sur le tremblement de terre, suivre ce lien.

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail