La dernière semaine de mai 2015, Prem Rawat a été l’invité d’honneur de six manifestations en Sicile pour présenter son message de paix à des publics aussi variés que des présidents, des médecins, des malades et des détenus.

Le 24 mai, à Palerme, au Congrès national des donneurs de sang (AVIS), il s’est exprimé devant près de 900 personnes. L’organisation, qui compte 1,3 million de membres dans toute l’Italie, est signataire de la déclaration de Bruxelles de l’Engagement pour la Paix, inspirée par le travail de M. Rawat pour encourager une démarche pacifique dans le monde entier.

National Convention of the Blood Donors Association Dans une récente lettre publiée dans le journal de l’AVIS, M. Rawat a salué les efforts de l’association qui sauve des vies grâce aux dons de sang. « Donner le cadeau de la vie est extrêmement précieux, écrit-il. D’abord la vie. Ensuite, il est important de développer les manières d’en profiter, en offrant le cadeau de la paix à l’humanité. »

Lors de ce congrès, Gianfranco Massaro, président de la Fédération internationale des organisations de donneurs de sang, a accueilli M. Rawat avec la broche honorifique du donneur de sang – une goutte de sang incrustée dans du corail et de l’or.

CEDIAL eventLe lendemain, M. Rawat a prononcé le discours d’ouverture de la conférence “La médecine pour la Paix”, organisée par l’association des médecins de Palerme, autre signataire de l’Engagement pour la Paix. À cette occasion, les présidents de l’ordre des médecins des neuf provinces de Sicile ont ajouté leur signature à cet Engagement.

« Aujourd’hui, la prospérité est menacée, le progrès est menacé, la croissance est menacée. Nous devrions nous entraider, mais au lieu de cela nous nous combattons. Chaque être humain devrait saisir la paix à bras le corps », a rapporté le journal Palermo Today, en citant M. Rawat.

CEDIALCe dernier s’est ensuite rendu au centre pour le traitement des troubles du comportement alimentaire (Cedial) afin de rencontrer des malades et des professeurs, où il a à nouveau parlé de santé et de paix.

Le 27 mai, lors d’une cérémonie au Parlement sicilien à Palerme, le vice-président, Giuseppe Lupo, a officiellement reconnu le rôle d’Ambassadeur de la Paix joué par M. Rawat, et l’a remercié pour son action en Sicile.

Le 29 mai, toujours à Palerme, M. Rawat a pris la parole devant 250 détenus et les autorités de l’Institut correctionnel de Pagliarelli. Dans cette institution, un groupe de prisonniers a suivi le Programme d’éducation pour la paix (PEP) de la Fondation Prem Rawat, une formation qui aide les gens à tirer parti de leurs ressources intérieures, comme la force, l’espérance et la liberté de choisir.

Mazara del ValloLa semaine s’est terminée à Mazara del Vallo, la première ville d’Italie à avoir signé l’Engagement pour la paix en 2011 : cette année-là, les autorités avaient accordé le titre de citoyen d’honneur à M. Rawat. Lors d’une manifestation ponctuée d’intermèdes musicaux, des personnalités ont pris la parole, et le maire Nicola Cristaldi a une nouvelle fois rendu hommage à M. Rawat et appelé sa ville à s’engager pour la paix. En présence des consuls de Tunisie et du Maroc, plusieurs maires, dont celui de Scutari en Albanie, ont ajouté la signature de leur ville à l’Engagement pour la Paix.

« Cette manifestation est l’occasion de lancer, à partir de ce petit bout d’Europe, un message qui sera repris, nous l’espérons, par de nombreuses organisations », a déclaré Nicola Cristaldi.

Mazara del ValloDans son discours, M. Rawat a déploré que le monde subisse des catastrophes provoquées par les hommes et soit en proie à la désinformation. Puis il a salué les habitants de Mazara del Vallo qui s’efforcent ​de vivre davantage en paix, alors qu’ils sont confrontés à des difficultés. « Une ville qui déclare : “Nous allons tout faire pour que ça marche”, est héroïque, a-t-il dit. L’acharnement des hommes nous a conduits à ces catastrophes, et c’est ce même acharnement qui nous en sortira. Il est temps de se réveiller et de comprendre. »

Lire sur le site de l’Association Percorsi les articles des médias italiens qui ont couvert ces manifestations.

Share this story

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail