Le PEP s’est très largement développé en 2013 et début 2014, selon la responsable du programme, Sherry Weinstein.

Il a démarré il y a quelques années dans une prison, lorsque des bénévoles y ont projeté une vidéo contenant des extraits du message de paix de Prem Rawat. Les prisonniers et le personnel de l’institution ont accueilli ce programme avec ferveur, beaucoup ont indiqué qu’ils avaient retrouvé espoir et dignité entre les quatre murs qui les entouraient. Le personnel a pu noter un changement significatif dans l’attitude et le comportement des détenus participant au PEP.

Pour répondre à une demande croissante, TPRF a mis sur pied un cursus sur 10 semaines à l’intention de différents publics : celui des universités, résidences pour séniors, hôpitaux et centres de réhabilitation, vétérans… Au début, le PEP était proposé par des bénévoles de TPRF. Désormais, ils sont fréquemment relayés par des personnes qui ont suivi ce programme et qui souhaitent le présenter à des groupes de leur choix.

Les principales activités du PEP en 2013 :

•  Le PEP est présent sur 6 continents, dont l’Afrique et l’Antarctique.  
•  272 ateliers ont réuni 121 000 personnes, soit le double de l’année 2012.
•  Les documents du PEP ont été traduits en 10 langues et la traduction en 10 autres langues est en cours.

De nouveaux PEP ont débuté en 2014 :

Europe :
• En Irlande, il y a 7 présentations du PEP dans des prisons, des centres de formation professionnelle et différentes associations. 
• Au Danemark, le PEP est proposé dans les centres AOF (la principale association de formation professionnelle du pays) de Faaborg et Svendborg.


Amérique latine :
• En Bolivie, 1 800 prisonniers suivent les ateliers du PEP.
• 10 PEP ont démarré au Brésil, dont un sous l’égide du gouvernement en collaboration avec le maire de São Paulo, et plusieurs autres dans des quartiers qui regroupent des institutions et administrations, avec le soutien du secrétariat d’État à la Justice.
• En Colombie, un PEP est en cours pour 300 prisonniers à Bogota et un autre pour des fonctionnaires de la ville de Medellin.
•  Au Pérou, 8 PEP sont suivis : 4 dans des prisons, 3 dans des universités et 1 dans un centre pour personnes âgées.

Inde :
• Un PEP a commencé pour plus de 30 directeurs de JCB Ltd, le leader mondial de gros matériel agricole.

« Il est facile de démarrer un PEP dans votre région, dit Sherry. Il y a 7 étapes à suivre et un groupe de bénévoles plus que sympathiques pour vous aider dans vos premiers pas. Nous invitons tous ceux qui veulent en organiser un dans leur région à nous contacter à l’adresse suivante : pep@TPRF.org. »

« Chaque jour, j’entends parler de personnes dont la vie a changé grâce à ce message de paix, poursuit Sherry. Je suis vraiment très heureuse de prendre part à ce programme magnifique. »

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail