Prem Rawat

Avec son message de paix,
Prem Rawat a touché
des millions de personnes
dans plus de cent pays.

« La paix doit exister dans la vie de chacun. Ce n’est pas le monde qui a besoin de paix, ce sont les individus. Quand les gens seront en paix en eux-mêmes, le monde sera en paix. » – Prem Rawat

 

Prem Rawat, ambassadeur de la paix

Prem Rawat consacre sa vie à faire connaître son message de paix, qui a déjà touché des millions de personnes dans plus de cent pays. Il s’adresse à tout type de public – parfois à de petits groupes de détenus dans des prisons ou à des chefs d’État et de gouvernement lors de colloques, ou encore à d’immenses assemblées, notamment en Inde où plus de 400 000 personnes viennent régulièrement l’écouter.

Il a été invité à s’exprimer par de prestigieuses institutions, notamment les Nations Unies, le Parlement européen, le Sénat italien, les Parlements du Royaume-Uni, d’Australie, d’Argentine et de Nouvelle-Zélande, des universités de premier rang, et lors de conférences réunissant des intellectuels et des hommes d’affaires.

Ces organisations comme les différents publics sont réceptifs au message de Prem Rawat car l’approche qu’il propose pour atteindre la paix est simple, même si elle va parfois à l’encontre de principes de sagesse largement répandus.

Elle repose sur l’idée que les conflits se manifestent à trois niveaux interdépendants : entre pays, entre individus et enfin en soi. Le conflit qui fait rage chez un individu peut le conduire à entrer en conflit avec un autre. De même, un conflit entre personnes d’un même pays est susceptible d’entraîner un conflit entre nations. Le premier pas vers la paix dans le monde est donc simple : trouvons tout d’abord la paix en nous-mêmes. Construire un monde de paix en s’adressant à chaque individu est l’objectif de la Fondation Prem Rawat.

« La paix réside dans les individus, pas dans les choses. Quand la paix brillera en chaque être humain, il y aura une vraie paix. Qui fait la guerre ? Les êtres humains. Et qui a besoin de paix ? Les êtres humains. En chacun de nous, il y a la guerre et il y a la paix ; de même qu’il y a la colère et il y a le pardon. Que cultivons-nous ? Cultivons la paix, et la paix sera le plus bel accomplissement de l’humanité. »
– Prem Rawat

  Prem Rawat audience

L’homme derrière le message / Prem Rawat

Né en 1957 dans le nord de l’Inde, Prem Rawat s’exprime en public pour la première fois à l’âge de 4 ans. À 13 ans, il est invité à Londres et à Los Angeles pour parler de paix. Ce qui ne devait être qu’un court séjour lors de ses vacances scolaires s’est transformé en un voyage de toute une vie pour faire connaître son message de paix à chaque individu.

Ainsi, depuis plus de cinquante ans, il parle à partir du cœur, sans notes. Afin de remplir sa mission qui est d’aider les gens à découvrir et à pratiquer la paix dans leur vie, il parcourt le monde pour donner quelque 90 conférences chaque année.

Prem Rawat a aussi rencontré un grand succès en adaptant des contes anciens pour le public d’aujourd’hui. En 2018, son livre Cuando el desierto florece¹ (Quand le désert fleurit) est arrivé en tête des ventes en Espagne, dans la collection “Essais” de Penguin Random House. Publié en 2019 aux États-Unis et au Royaume-Uni par Penguin sous le titre “Peace is Possible”, ce livre est distribué dans 21 pays.

Prem Rawat fait appel aux technologies de pointe et à la créativité dans l’accomplissement de son travail. Photographe, musicien et inventeur, il est aussi un pilote d’avion expérimenté, avec plus de 14 000 heures de vol à son actif, principalement pour donner ses conférences. Il est marié, a quatre enfants et trois petits-enfants.

Prem Rawat : Récompenses et distinctions récentes

Prem Rawat a reçu de nombreuses distinctions récompensant le profond impact de son message sur les individus et sa contribution à la compréhension de ce qu’est la paix. Il lui a été remis les clés de plus de 20 villes en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et du Sud, entre autres (voir les encadrés ci-contre). Il a reçu le titre d’ambassadeur de la paix à quatre reprises : par l’Unipaz (l’Université de la Paix au Brésil) et par trois organisations gouvernementales. En 2012, Prem a été “lauréat du Prix de l’Œuvre de toute une vie”, décerné par la Fondation Asia Pacific Brand², une récompense réservée aux hommes et aux femmes d’État, ainsi qu’aux individus dont les actions ont eu des répercussions positives dans la vie des gens et dans le monde en général. Parmi les précédents lauréats figure Nelson Mandela.

Prem a été invité à s’exprimer lors de la Conférence nordique pour la paix à Oslo en 2012. Dans une vidéo enregistrée à cette occasion, il insiste sur la possibilité très concrète de connaître la paix durant notre vie : « La plupart des gens sur cette planète veulent la paix, et si c’est le cas, la paix dans le monde est tout à fait possible. Certains disent que ça n’arrivera jamais. Eh bien, que notre époque soit celle de ceux qui pensent que c’est possible, pas de ceux qui soutiennent le contraire ! »

La Fondation Prem Rawat

En 2001, Prem Rawat crée la Fondation Prem Rawat (TPRF), une organisation à but non lucratif*, pour répondre aux besoins humains fondamentaux de nourriture et d’eau, mais aussi de paix.

Un soutien humanitaire

Depuis 2006, TPRF développe le programme Food for People³ (FFP) conçu par Prem Rawat pour aider les habitants de zones rurales sans perspective de développement. Les centres FFP en Inde, au Népal et au Ghana fournissent ainsi aux enfants et aux adultes malades plus de 400 000 repas chauds et nutritifs par an, cuisinés selon des recettes locales, leur dispensant également une éducation à l’hygiène. Fort de cette expérience, le programme a pris de l’ampleur : en étroite collaboration avec les villageois et les organisations partenaires, FFP a financé la construction de salles d’informatique et des formations pour en maîtriser l’outil, des cours de langue et des formations agricoles. Dans chacune de ces régions, ce programme pilote a transformé la vie des habitants en améliorant leur santé, en augmentant la fréquentation et la réussite scolaires, et en stimulant l’économie.

Outre le programme Food for People, depuis seize ans, TPRF parraine chaque année des consultations ophtalmologiques gratuites dans toute l’Inde, en délivrant des soins oculaires de pointe à des centaines de milliers de personnes vivant dans des zones sous-médicalisées. TPRF finance également de nombreuses actions humanitaires dans quarante pays, avec l’aide d‘ONG partenaires : secours d’urgence lors de catastrophes naturelles, approvisionnement en eau potable, création de salles informatiques dans des écoles.

Des efforts pour la paix

Autre action emblématique de la Fondation, le Programme d’éducation pour la paix (PEP) : 10 ateliers pour explorer la paix en soi et permettre à chacun de découvrir ses ressources intérieures et de s’épanouir. De nombreuses personnes ont bénéficié de ce programme. Disponible dans plus de 80 pays et traduit dans 35 langues, il a été utilisé dans des structures telles que des universités, des établissements de santé, des cercles d‘anciens combattants, des entreprises, des unités de police, diverses associations et des prisons, pour n’en citer que quelques-unes.

Chacune des 10 séances se déroule autour d’un thème : la paix, l’appréciation, la force intérieure, la conscience de soi, la clarté, la compréhension, la dignité, le choix, l’espoir et la plénitude.

Chaque thème est illustré par des extraits vidéo de conférences de Prem Rawat. Durant les séances, des temps de réflexion et de partage entre les participants alternent avec des activités collectives ou individuelles, et la lecture de documents. Ces ateliers interactifs n’ont aucun caractère religieux ou confessionnel.

Les participants parlent souvent d’une expérience qui a changé leur vie et disent que les ateliers les aident à découvrir leur force intérieure, à comprendre la puissance de leurs choix et à ressentir un sentiment de paix en soi.

TPRF organise régulièrement des rencontres avec les participants au Programme d’éducation pour la paix, qui sont l’occasion de poser des questions à Prem Rawat et d‘approfondir les thèmes abordés dans les ateliers. Elle parraine également des colloques sur la paix avec des dirigeants politiques, des hommes d’affaires et des représentants d’ONG. Enfin, la Fondation produit des vidéos qui sont regardées par des millions de personnes et les inspirent à vivre la paix.

Pour en savoir plus sur Prem Rawat, voir le site www.premrawat.com/fr  

1) Titre de la version originale : Splitting the Arrow: Understanding the business of Life.
2) L’Asia Pacific Brands Association’s BrandLaureate Lifetime Achievement award.
3) Des repas pour tous.
* de type 501(c)(3).  

Zoom sur le Programme d’éducation pour la paix

« Le Programme d’éducation pour la paix a un objectif simple : vous mettre en contact avec vous-même. » – Prem Rawat, fondateur de TPRF

L’objectif du Programme d’éducation pour la paix est d’amener chacun à s’interroger sur sa vie. Les ateliers n’ont pas pour vocation de transmettre une définition toute faite de la paix ou même de créer une impression de paix, mais d’aider les gens à prendre conscience qu’elle se trouve en soi : la paix est déjà en nous, attendant d’être découverte, cultivée et pratiquée.

Prem Rawat met le Programme d’éducation pour la paix à disposition sur le site de TPRF, sans frais. Les personnes ou organismes qui souhaitent l’utiliser, peuvent demander une licence gratuite auprès de TPRF. Une fois cette licence accordée, la Fondation fournira le matériel pédagogique et la formation nécessaires à la conduite des ateliers. Pour en savoir plus sur la demande de licence, cliquez ici.

TPRF travaille également avec des entreprises technologiques du monde pénitentiaire pour rendre le programme accessible aux détenus via des tablettes électroniques, lorsqu’ils ne peuvent pas se réunir en groupe.

Répercussions du Programme d’éducation pour la paix

En 2014, le Programme d’éducation pour la paix a été évalué par le Pr Jamshid Damooei, président de Damooei Global Research. 365 participants à travers le monde ont répondu à une enquête de satisfaction. Avant de participer aux ateliers, plus de 58 % pensaient qu’il était impossible de ressentir la paix. Après avoir suivi le programme, 75 % d’entre elles estiment qu’il est possible de ressentir la paix dans leur vie. Un résultat corroboré par de nombreux témoignages de personnes qui ont suivi le programme. D’autres études sont en cours.    

Coup de projecteur sur l’éducation pour la paix aux États-Unis

« Les participants à l’éducation pour la paix en sortent meilleurs qu’avant. Certains détenus, connus pour leurs comportements asociaux, ont changé du tout au tout. » – Terrence Mathews, conseiller d’orientation au centre de détention Metro West de Miami, Floride (États-Unis)

Dans cette vidéo, Prem Rawat s’adresse à des détenus participant au PEP dans la prison Twin Towers de Los Angeles, en Californie, le plus grand établissement pénitentiaire et de santé mentale au monde.

Coup de projecteur sur l’éducation pour la paix au Royaume-Uni

« J’étais en colère, rempli de haine, quand j’ai commencé. C’était une lutte constante pour arriver à comprendre qui j’étais, et avant le PEP, je n’avais pas les outils. » – Blair Murray, résident du Beacon, centre d’accueil pour anciens combattants sans abri dans le Yorkshire Nord, Royaume-Uni

 

Prem Rawat au Lambeth Community College de Londres, lors d’une rencontre sur la violence des jeunes, avec des responsables de quartier pour trouver des solutions innovantes.

Coup de projecteur sur l’éducation pour la paix en Colombie

« Mettre le Programme d’éducation pour la paix au programme de 500 écoles d’Antioquia en Colombie prouve qu’il existe une alternative. Ces enfants qui n’avaient plus de rêves sont en train de construire leur avenir. » – Pr Néstor David Restrepo Bonnett, secrétaire du département Éducation à Antioquia, Colombie.

Ce documentaire présente des interviews de personnes profondément marquées par les cinquante années de guerre civile en Colombie. Découvrez leurs histoires émouvantes sur la façon dont le Programme d’éducation pour la paix les aide à se reconstruire. Prem Rawat a signé un protocole d’entente pour proposer les ateliers à plus de 500 écoles dans le département d’Antioquia, en Colombie, après des décennies de conflits.

Coup de projecteur sur l’Éducation à la paix en Afrique du Sud

« L’Éducation à la paix a radicalement changé notre vie et notre façon de voir les autres. » – Un élève de l’école secondaire Topaz à Lenasia, Afrique du Sud

De jeunes gens vivant à Katlehong, en Afrique du Sud, affrontent des défis quotidiens. Cette vidéo montre comment le Programme d’éducation pour la paix les encourage à tourner le dos à la désespérance pour construire un avenir meilleur. Prem Rawat se rend depuis plusieurs années en Afrique du Sud pour aider à la réconciliation et redonner de l’espoir, de la dignité et de la paix à ces gens que l’histoire n’a pas épargnés.  

Prem Rawat
Prem Rawat : Titres honorifiques et distinctions

Prem Rawat a reçu de nombreuses marques de reconnaissance. Distinctions honorant son travail, prix, clés de villes, lettres de remerciement et invitations officielles de gouvernements témoignent de l’accueil qui lui est fait depuis des années dans de nombreux pays. Cliquer sur les onglets ci-dessous pour en voir un aperçu.  

Ambassadeur de la paix
  • 2006 : titre d’ambassadeur de la paix décerné pour la première fois par Pierre Weil, recteur de l’Université internationale de la Paix, UNIPAZ à Florianópolis (Brésil).
  • 2007 : titre d’ambassadeur de la paix décerné par le gouverneur de la région de la Basilicate, ainsi que par la ville de Sondrio (Italie).
  • 2011 : titre d’ambassadeur de la paix décerné par Gianni Pittella, député européen et premier vice-président de l’Union européenne, au nom de la Déclaration de Bruxelles “Engagement pour la paix” signée au Parlement européen en novembre 2011.
  • 2012 : Reconnaissance du titre d’ambassadeur de la paix pour la Déclaration de Bruxelles “Engagement pour la paix”, Sénat italien.
  • 2013 : titre d’ambassadeur de la paix décerné par l’Université agraire (Pérou).
Distinctions internationales
  • 2006 : Prix d’excellence pour l’accomplissement d’une œuvre humanitaire internationale, décerné par Mary Singletary, présidente du Conseil national des femmes des États-Unis, lors d’une cérémonie spéciale au siège des Nations Unies à New York.
  • 2012 : Prix de l’“Accomplissement de toute une vie” décerné par la Fondation Asia Pacific Brand Laureate, Kuala Lumpur (Malaisie).
  • 2013 : Prix et diplôme du Bharat Gaurav, décernés par la Société internationale des amis de l’Inde, New Delhi.
  • 2015 : Ordre du mérite international du sangde la Fédération internationale des organisations de donneurs de sang.
Récompenses diverses

Décernées par les gouverneurs du Michigan, du New Hampshire, du Nouveau-Mexique et de New York ; par l’Assemblée générale de l’État du Connecticut, la Chambre des Communes de Hartford (Connecticut), la Chambre des Représentants de Pennsylvanie, l’Assemblée générale de Rhode Island, le Corps législatif du Wisconsin. Les maires de Boston (Massachusetts), Los Angeles (Californie), Buffalo (New York), Boulder (Colorado), Miami (Floride), Fort Lee (New Jersey) et San Francisco (Californie).

Clés des villes, Citoyen d’honneur

Clés des Villes de New York ; Nouvelle-Orléans (Louisiane) ; Oakland (Californie) ; Kyoto (Japon) ; Détroit (Michigan) ; Miami (Floride) ; Miami Beach, (Floride) ; Tainan (Taïwan) ; Corleone, Agrigente, Padoue, Palerme, Mazara del Vallo et Segesta (Italie). Prix Freedom de la Ville de Londres.

  • Citoyen d’honneur de la ville de São Paulo (Brésil) en 2013.
  • “Bâton de commandement” et titre d’“Hôte éminent” décernés par les villes d’Otavalo en Équateur et de Cuzco au Pérou, en 2013.
  • Diplôme d’honneur et médaille de l’université de San Antonio de Cuzco au Pérou, en 2013.
Lettres de remerciements et distinctions

Ville d’Atlanta (États-Unis) ; Bibliothèque du Congrès des États-Unis ; National Geographic Society ; Société historique du Vermont ; le président honoraire du Sénat italien : Franco Marini.

Distinctions spécifiques attribuées par des autorités gouvernementales

Augusta (Maine), Denver (Colorado), Los Angeles (Californie), Portland (Oregon), Quito (Équateur), San Francisco (Californie) ; titre de Citoyen d’honneur décerné par les maires d’Agrigente, de Corleone et de Mazara del Vallo en Italie ; titre de “Maire honoraire” de la ville remis par le maire de San Antonio, Texas

Prix des médias
  • Prix des médias pour l’émission hebdomadaire Words of Peace, sur le message de Prem Rawat, récompensant le meilleur programme télévisé, décerné à deux reprises par la Brazilian Association of Community Television Channels.
  • Sélectionnée par Promovision Viewers comme programme de télévision préféré au Mexique.
  • Arrivée à la première place pour le prix Community Access Magic (CAM) 2007, sponsorisé par CTV aux États-Unis.