Luis Calderon, un participant au Programme d’éducation pour la paix (PEP) dans l’établissement pénitentiaire des Everglades (ECI) à Miami, en Floride, raconte que le PEP a embelli sa vie. Il aime partager ce qu’il a appris durant les ateliers et voudrait animer un PEP quand il quittera l’ECI pour retourner chez lui en Colombie. Ici, Luis nous fait part de sa nouvelle vision de la paix derrière les murs de la prison.

Qu’ai-je appris sur ce trésor intérieur ?

J’ai appris que ce trésor est caché à l’intérieur de nous, qu’il s’appelle la paix, et que c’est là qu’on peut la trouver.

J’ai appris que la paix est un état que chaque être humain peut atteindre. C’est une attitude envers la vie qui nous conduit à un éveil incroyable, qui nous permet de voir et de comprendre la beauté, et de s’émerveiller d’être vivants, heureux, d’apprécier simplement la vie en elle-même. Et que la paix n’est pas ce que nous pensons.

La paix est un attribut propre à l’être humain, que nous avons le choix de chercher et de mettre en pratique dans notre vie afin de devenir des êtres humains à part entière. Quand la paix intérieure devient la force naturelle qui guide notre vie, alors la joie – pour la vie, l’amour, la satisfaction, la clarté – jaillit de tout notre être, et c’est ainsi que nos rêves les plus grands et les plus précieux deviennent réalité.

J’ai appris que la paix que nous trouvons en nous est la seule chose qui donne vraiment un sens à la vie. Elle nous permet de mieux nous connaître, avec nos qualités et nos défauts, et aussi de mieux connaître les autres. En nous connaissant nous-mêmes, ce qui est la plus grande et la plus merveilleuse des aventures, nous découvrons ce qui est important dans la vie. Alors, beaucoup de conflits intérieurs et avec les autres disparaissent et, soudain, le monde qui nous entoure s’améliore.

Si la paix devient notre guide, elle peut aussi devenir la source de notre sagesse et nous apporter les réponses aux grandes questions de la vie. Nous comprenons qui nous sommes et où nous allons ; pourquoi nous vivons et pourquoi nous mourons ; pourquoi nous détestons et pourquoi nous aimons. Nous pouvons découvrir notre humanité, admirer, ressentir et être heureux. Nous pouvons reconnaître que pour être riches, il nous faut être généreux, pour être sages, il nous faut être simples, et pour être puissants, il nous faut être bienveillants.

Bien que nous soyons tous composés des mêmes éléments et que nous recherchons les mêmes choses, chacun de nous est absolument unique. Nous pouvons apprendre, sans jugement, à pardonner, à nous accepter, à bien traiter les autres et à être tolérants. Alors, notre cœur sera touché par l’admiration et la gratitude de nos semblables. Car alors, je ne serai plus seulement moi-même, mais je serai également vous. Il n’y aura plus de haine, mais de l’amour. Il n’y aura plus ni confusion ni discorde, mais de la clarté et de la compréhension. Il n’y aura plus de demain, mais juste aujourd’hui ; pas de tristesse ni de pauvreté, mais la richesse la plus précieuse, la beauté la plus belle, et rien à envier car je connaîtrai la valeur de ce que j’ai déjà. Ainsi, je serai en paix avec moi-même et tout ce qui m’entoure.

Que puis-je dire d’autre sur ce merveilleux trésor que Dieu m’a donné et que je dois découvrir en moi ? Que vous l’avez aussi en vous. Découvrez-le. Considérez-le comme votre cadeau le plus précieux, un cadeau d’une valeur inestimable, votre fontaine d’eau fraîche qui vous permet de traverser les déserts et les heures les plus sombres dans vos moments d’incertitude. Seule la paix à l’intérieur peut vous apporter la satisfaction et la joie de vivre. C’est cela l’important.

Rappelez-vous, cela dépend de vous. Vous avez le choix. Étanchez la soif de bonheur qui réside en vous. Soyez un être humain à part entière. Faites l’effort d’être heureux.

Share this story

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail