Prem Rawat, fondateur du Programme d’éducation pour la paix, se joint à des responsables de l’administration pénitentiaire britannique lors d’une table ronde

Le Programme d’éducation pour la paix (PEP) profite à différentes catégories de personnes au Royaume-Uni, comme d’anciens combattants, de jeunes délinquants ou des détenus. L’Alpha Times, un journal distribué aux prisonniers et au personnel de la prison de Leeds, dans le West Yorkshire, en Angleterre, a récemment publié cet article, mettant en avant l’impact profond qu’a eu le PEP sur Rajinder, un détenu.

Programme d’éducation pour la paix

Le Programme d’éducation pour la paix (PEP), mis en place par la Fondation Prem Rawat (TPRF), est une formation en 10 séances basée sur la projection de DVD sur des sujets destinés à découvrir nos ressources intérieures.
Ces ateliers interactifs adaptés à chacun ne sont ni religieux ni sectaires, et sont dispensés dans de nombreuses langues à travers le monde. Le PEP donne des outils pour se construire de nouvelles bases dans tous les aspects de la vie. Il aborde des thèmes comme la compréhension, la dignité, l’éveil à soi, la conscience… Tout est expliqué sous une forme simple, facile à comprendre.
Durant mon séjour à la prison de Leeds, je suis allé au PEP avant tout pour sortir de ma cellule, me détendre et regarder des vidéos. Je ne m’attendais pas à ce que ce message ait un effet si profond. Je me souviendrai toujours de la première chose qui m’a fait réfléchir aux décisions que j’avais prises dans ma vie.
Nous disposons tous d’environ 25 550 jours, si l’on considère la durée moyenne de vie à 70 ans. Cette vérité m’a fait penser à tout le temps que j’avais gaspillé ! C’était comme si j’avais marché dans le noir et que Prem Rawat allumait la lumière ! Maintenant, j’essaie tout le temps de voir comment m’améliorer. Je peux faire face à n’importe quel problème sans avoir d’issue négative.
Je mets cette démarche en pratique tous les jours, avec des résultats incroyables. Je me sens plus fort pour apprécier la vraie paix et ce que j’ai – l’oxygène dans mes poumons, deux bras, deux jambes, ma bonne santé – par opposition aux choses que je n’ai pas et qui sont extérieures à moi.
Je ne peux que recommander à tout le monde, prisonniers ou membres du personnel, de suivre cette formation. Tous sont bienvenus !
Je voudrais remercier en particulier l’agent Mack, Carolynn et Dave, et les autres bénévoles.
Rajinder

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail