Titulaire d’un diplôme de gestion commerciale et d’un master en communication de la fondation Getulio Vargas, Ivete Belfort vit à São Paulo au Brésil, où depuis quelques années, elle fait du bénévolat pour TPRF et Words of Peace Global (WOPG). Elle est également conseil pour de nombreuses organisations pour la paix et les Droits de l’Homme. Ivete a joué un grand rôle dans le développement du Peace Education Program* (PEP) au Brésil.
 
 
Il y a cinq ans, notre équipe de São Paulo a commencé à projeter des vidéos de Prem Rawat dans les prisons du Brésil. En 2013, nous avons commencé à travailler avec le PEP.

Au mois de mai de cette année, quelques membres des autorités brésiliennes ont assisté à une présentation du PEP en présence de détenus, dans l’une des prisons participant au programme. Une détenue a confié que grâce au PEP, elle sait maintenant ce qu’est la vraie liberté.

Au vu du succès de ce programme de sensibilisation à la paix dans les prisons, le ministre de la Justice de São Paulo nous a demandé de présenter le PEP au personnel du Ministère ainsi qu’au public des centres administratifs et culturels de la ville.

 

PEP City Hall #1Nous avons commencé à nous rendre dans les zones défavorisées situées loin du centre-ville. Dans les centres administratifs et culturels, nous avons rencontré des personnes qui n’avaient pas la télé câblée et n’avaient jamais entendu parler de Prem Rawat. Certains n’avaient jamais imaginé que la paix puisse exister dans leur vie.

Comme le PEP avait reçu un accueil positif auprès des membres du gouvernement de São Paulo, nous avons été invités à en proposer un cursus à l’Hôtel de ville. Le coordinateur de ce qui s’intitule désormais « La paix à l’Hôtel de ville » a écrit ceci :

IMG_0122« J’aime beaucoup regarder les vidéos des conférences de Prem Rawat. Depuis que j’ai entendu ses paroles de sagesse dans le PEP que j’ai supervisé en tant que coordinateur de UMAPAZ (Université ouverte pour l’environnement et la culture de la paix) à l’Hôtel de ville, Prem Rawat est un mentor silencieux dans ma vie. »

« Je n’oublierai jamais ses enseignements et je le considère comme un grand messager de notre époque pour les attitudes que peuvent adopter dans leur vie personnelle les individus qui ont le privilège d’écouter et de comprendre un tel message. Sa simplicité, par opposition avec la complexité de nos vies modernes, représente l’essence même d’un chemin qui peut mener chaque être humain à une paix tant attendue.»

IMG_0123Avec la paix comme point focal, nous travaillons également au sein de différentes organisations non-gouvernementales.

Alors que nous avions besoin de davantage d’intervenants, nous avons démarré des cursus du PEP à l’UNIPAZ, Université Internationale pour la Paix. Les résultats ont été très satisfaisants. Le président de UNIPAZ à São Paulo, Nelma Sá, ainsi qu’un professeur, souhaitent maintenant mener eux-mêmes un cursus du PEP.

À l’heure actuelle, 18 projets PEP ont été approuvés pour la seule ville de São Paulo. Depuis 2013, nous en conduisons entre trois et sept par semaine :

– un au siège du ministère de la Justice ;
– six dans les centres administratifs et culturels du ministère de la Justice ;
– un à l’UNIPAZ (université internationale pour la paix) ;
– deux dans des prisons ;
– deux dans les hôtels de ville de São Paulo et de Rio Claro ;
– deux dans des entreprises ;
– un dans une école d’art : l’institut Laban ;
– un dans une ONG du secrétariat social : Maia Center ;
– un dans une ONG du Centre culturel du consulat d’Inde : Ecos da Paz ;
– un dans une clinique de désintoxication.

          

Où qu’il ait lieu, les personnes qui suivent un PEP sont transformées. Les réactions sont toutes différentes, mais qu’ils soient policiers, détenus, employés, victimes de violence ou anciens drogués, en fin de compte ils ressentent tous une et même chose, de la gratitude.

D’autres programmes de sensibilisation à la paix sont organisés à Rio de Janeiro, Brasilia, Goiás, Fortaleza et dans d’autres régions du Brésil. J’espère que la demande du public va continuer à augmenter car nous apprécions tous ce programme. Grâce à notre incroyable équipe d’animateurs et assistants, grâce à TPRF et à Prem Rawat, il y a sans cesse de nouveaux cursus du PEP qui démarrent.

* Programme d’éducation pour la paix.
 

Share this story

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail