Vidéos sur l’éducation pour la paix

Cette série de vidéos produites par TPRF montre les répercussions du Programme d’éducation pour la paix (PEP), retransmet des forums avec Prem Rawat et d’autres actions en faveur de l’éducation pour la paix.

Les sous-titrages de ces vidéos sont, pour la plupart, disponibles en français et également sur YouTube.
Pour les générer, cliquer dans le bas de chaque vidéo sur “Paramètres” (la petite roue dentée) et sur “Sous-titres”, puis choisir le “Français” dans la liste.

« Toutes les vidéos

 

Pour rester informé(e)

Si vous souhaitez être tenu(e) informé(e) des dernières actualités, récits, vidéos et conférences, vous pouvez vous inscrire ici. TPRF est attentive au respect de la vie privée. En cliquant sur “Envoyer”, vous indiquez que vous acceptez notre politique de confidentialité.

S’inscrire

Reportage photo : une journée au centre Food for People du Ghana

Louise Roenn Svane, bénévole de TPRF, s’est récemment rendue au centre Food for People (FFP) du Ghana. Dans ce pays, comme en Inde et au Népal, Food for People a pour mission de fournir de l’eau potable et d’offrir des millions de repas équilibrés à des enfants et des personnes âgées malnutris. Voici quelques photos prises par Louise, avec ses commentaires.

Un journal parle de l’impact du PEP sur un détenu anglais

L’Alpha Times, un journal distribué aux prisonniers et au personnel de la prison de Leeds, dans le West Yorkshire, en Angleterre, a récemment publié cet article, mettant en avant l’impact profond qu’a eu le Programme d’éducation pour la paix (PEP) sur Rajinder, un détenu.

Royaume-Uni : un PEP démarre en Cornouailles après la projection d’Inside Peace

Irene Woodhead et d’autres bénévoles ont lancé le Programme d’éducation pour la paix en Cornouailles avec la projection d’Inside Peace (la paix en soi), un documentaire qui montre l’évolution de quatre détenus ayant suivi cette formation dans une prison du Texas. Après la projection, quelqu’un a déclaré : « Je suis impressionné de voir que des détenus, qui vivent dans des conditions difficiles et pénibles, jouissent de la paix alors qu’il y a des milliards d’individus qui ont une vie “normale” et sont supposés être “libres”, qui ne sont pas en paix. Si ces types y arrivent, alors tout le monde peut y arriver. »